Psst, parlez-en autour de vous!
Partagez cet article avec vos amis
Cette histoire vous plaît?
Evaluez-les maintenant!
    (3,6)
    Pâtisseries frites pour le carnaval

    Pour le carnaval, on ose tout!

    Par tradition, on mange des pâtisseries frites, comme les merveilles ou les cuisses-dame, dans les premières semaines de l’année. Cela est lié au rite ancien du jeûne.

    Peu d’entre nous considèrent encore que les règles religieuses déterminent la vie quotidienne. C’est pourtant en vertu des lois et des traditions chrétiennes que les épiceries proposent en janvier des merveilles et des cuisses-dame en grandes quantités et que les boulangeries présentent également des beignets et des biscornus, qui sont tous des produits frits. Rien que pour les merveilles, environ 50 millions d’unités sont vendues chaque année dans toute la Suisse.

    Autrefois, c’était la date du mercredi des Cendres, défini par le Concile de Bénévent comme le premier jour du carême au Haut Moyen Âge, qui donnait le ton. Celle-ci change tous les ans. Le soir précédant le mercredi des Cendres était le carnaval (Fastnacht), et c’est à ce moment qu’on devait manger toutes les denrées alimentaires qui seraient interdites ensuite pendant les six semaines de jeûne du carême (pour éviter qu’elles ne soient gâchées). À l’origine, cela incluait tout ce qui provenait des animaux, y compris les œufs, le saindoux ou le beurre. En France et en Angleterre, on préparait traditionnellement des crêpes ou des pancakes ce jour-là (et la tradition se perpétue encore aujourd’hui).

    Cette période de consommation abondante de pâtisseries et de nourritures diverses (et de boissons alcoolisées) coïncidait avec les événements souvent excentriques du carnaval. Avant les six semaines de jeûne frugal qui duraient jusqu’au samedi de Pâques, il y avait un temps de fête, qui impliquait la consommation de beaucoup de graisse et de sucre et qui ne serait plus guère compatible avec la tendance actuelle à une alimentation saine.

    On y a ajouté au fur et à mesure des pâtisseries friables comme le Fastenwähe, une spécialité bâloise, aujourd’hui répandue dans toute la Suisse et apparentée au beugerl autrichien et au bretzel du Sud de l’Allemagne. À Pâques, on prépare à nouveau des gâteaux riches et sucrés, qui sont le signe de la fin du carême.

    Outre les spécialités cuites à la graisse telles que les merveilles, les beignets au sérac, les cuisses-dame, les biscornus, les meraviglie di Carnevale du Tessin ou encore les Bachenschnitten de la région d’Appenzell, la Suisse recèle d’autres spécialités typiques du carnaval comme le vol-au-vent lucernois (avec de la chair à saucisse, des raisins, des oignons et des champignons dans de la pâte feuilletée) ou la quiche aux oignons et le gâteau au fromage. Alors que par le passé, on privilégiait le saindoux ou le beurre bouilli pour cuire les pâtisseries, aujourd’hui les huiles de friture, comme l’huile d’arachides, sont plus populaires.

    Texte: Roberto Zimmermann
    Photos: Ruth Küng, Migusto

    Votre avis sur cet article
    Dites-nous ce que vous en pensez!
    Ajouter

    Merci de votre commentaire. Celui-ci va maintenant être vérifié et mis en ligne au plus vite.

    Commentaires (3)
    R. Blattmann 07.02.2019

    Ich mache noch gerne selber Zigerkrapfen , aber die besten Fasnachtsküchlein gibt es bei Euch

    Répondre

    Merci de votre commentaire. Celui-ci va maintenant être vérifié et mis en ligne au plus vite.

    A. Hofmann-Jaccoud 04.02.2018

    toutes ces bonnes choses ont l'air excellentes.j'en mangerai bien un peu...mais gare à la ligne...andrée

    Répondre

    Merci de votre commentaire. Celui-ci va maintenant être vérifié et mis en ligne au plus vite.

    M. Truninger 25.01.2018

    Alles gut und recht, aber ich kaufe in der Migros so feine dass ich die bleibende Zeit anders nutzen kann

    Répondre

    Merci de votre commentaire. Celui-ci va maintenant être vérifié et mis en ligne au plus vite.

    Evaluations

    Cet article vous plaît? Merci de nous donner votre avis.

      (3,6)

      L'histoire a déjà été évaluée par 19 personne(s)

      Psst, parlez-en autour de vous!
      Partagez cet article avec vos amis

      Avez-vous déjà lu ces articles?

      En lumière
      La rhubarbe a-t-elle quelque chose à voir avec les Barbares? L'orange a-t-elle donné son nom à la couleur éponyme ou bien est-ce plutôt l'inverse?
      Listicle
      Yves Seeholzer et Iwan Hediger, les deux jeunes cuisiniers et auteurs de livres de voyage originaires de Suisse centrale livrent tous les secrets pour cuisiner dans un camping-car.
      Tendance
      Quoi de plus semblable à un cervelas qu'un autre cervelas? Pour échapper à cette triste uniformité, dessinez de jolies entailles sur votre cervelas avant le passage au gril. À vos couteaux!
      En lumière
      Les bagels ont une carrière fulgurante... 400 ans après leur apparition! Ces petits pains à trou ont la cote dans le monde entier, et même au-delà.

      Obtenez des points Cumulus x10. S’INSCRIRE & CUMULEZ DES POINTS!

      Faites maintenant partie du club et profitez-en!

      Tous les avantages du club en un coup d’œil

      Faites maintenant partie du club et profitez-en!
      Cela vous plaît? Faites maintenant partie du club et enregistrez cette histoire!
      Cette histoire vous plaît?
      Cliquez sur le cœur et il sera sauvegardé dans votre liste.
      Veuillez réessayer plus tard.
      Le serveur n’est pas disponible pour l’instant.