• 25 min
  • expérimenté

Lapin à l'ail des ours et au moscato

Délicatement relevé d’une pointe d’ail des ours, ce lapin braisé est affiné au moscato et à la crème fraîche. Un vrai régal printanier!

Préparation

Mariner la viande

Hacher l'ail. Effeuiller le romarin puis le hacher fin. Tailler le jambon cru en fines lanières et les mettre de côté. Rincer les morceaux de lapin sous l'eau froide, les éponger puis les frotter avec un peu de romarin haché, l'ail et la moitié de l'huile d'olive. Couvrir et laisser reposer env. 1 h à température ambiante.

Saisir le lapin de toutes parts

Préchauffer le four à 180 °C. Saler et poivrer le lapin. Chauffer le reste de l'huile d'olive dans une grande poêle et faire dorer les morceaux de toutes parts puis les déposer dans une cocotte avec les pommes de terre non épluchées.

Faire braiser

Saisir les lanières de jambon réservées dans la même poêle avec le restant de romarin puis les répartir sur la viande. Déglacer les sucs de cuisson avec le moscato et le bouillon puis verser dans la cocotte. Poser le couvercle et faire braiser env. 1 h au milieu du four.

Dorer le lapin et les pommes de terre

Rincer l'ail des ours puis le hacher finement. En fin de cuisson, verser toute la sauce dans une casserole et amener à ébullition. Remettre la cocotte au milieu du four et faire dorer env. 10 min le lapin et les pommes de terre.

Affiner la sauce

Mélanger la crème fraîche avec la fécule de maïs. L'incorporer à la sauce et faire mijoter env. 3 min en fouettant jusqu'à liaison. Réserver un peu d'ail des ours et ajouter le reste à la sauce. Dresser les morceaux de lapin et les pommes de terre avec la sauce. Parsemer de l'ail des ours réservé.

Temps de préparation

Préparation env. 25 min

+ repos dans la marinade env. 1 h

+ cuisson env. 1 h

Kilocalories
La nourriture fournit à l'homme l'énergie dont il a besoin. La valeur énergétique des aliments est exprimée en kilocalories ou en kilojoules. Une kilocalorie correspond à 4,19 kilojoules.
Lipides
Les lipides flattent le palais car ce sont eux qui véhiculent les saveurs et les arômes. Les aliments contenant du gras ont donc un goût plus intense. Le corps humain a besoin au quotidien d'un certain apport en lipides provenant de préférence d'huiles insaturées d'origine végétale ou de poissons gras.
Protéines
Les protéines sont à la base des processus de vie. Elles servent d'éléments de construction et constituent les cellules, le sang et les tissus mais aussi les enzymes et les hormones. Les bonnes protéines se retrouvent notamment dans le poisson, les œufs et les produits laitiers pauvres en graisses.
Glucides
Les glucides sont d'importants pourvoyeurs d'énergie et livrent le carburant nécessaire au travail musculaire et cérébral. Ces molécules de glucose se retrouvent notamment dans les légumes, les fruits, les pâtes, les pommes de terre et le pain.